Foire aux questions

Trouvez ce qui vous intéresse

Combien de galléries et de fonds participent au Salon ?

L’espace de la Gallérie de la photographie classique, où a lieu notre Salon, prévoit l’installation confortable des 15-17 exposants, cela dépend de la dimension de la gallérie et le nombre d’ouvrages exposés. La restriction du nombre de participants au Salon force les organisateurs à admettre au Salon des galléries et des collections ayant une grande valeur historique et artistique.

Comment peut-on devenir le participant au Salon ?

Des conditions détaillées sont écrites dans la partie « Aux participants », mais en trois mots, les actions sont les suivantes. Tout d’abord il faut télécharger une forme de requête sur le site de Salon et, une fois remplie, l’envoyer au comité d’organisation, ayant noté une description de la gallérie et ou de la collection ainsi que le preview des ouvrages pour l’exposition. La participation au Salon est gratuite. Les organisateurs n’ont pas pour but une réalisation du bénéfice, accordant la priorité à la composante historique et artistique des photographies.

Quel est l’éventail des prix sur des ouvrages exposés ?

L’une des différences de la photographie comme l’art est le niveau des prix beaucoup plus démocratique, ce qui augmente l’attrait des photographies en tant que des objets d’art. Ceci admis, on peut nomer le niveau le plus bas de 1000 rubles pour une empreinte et, en moyenne, 15-25 000 roubles pour une photographie vintage d’un auteur de renom. Des ouvrages des vedettes mondiales sont évalués au niveau de quelques 300-500 000 roubles.

Quelle est la différence entre le Salon photographique de Moscou et la Photobiennale de Moscou ?

A la différence de la Biennale, qui a lieu deux fois par année et présente des projets et expositions des tendances des musées, le Salon a lieu une fois par année et a une dominante composante commérciale. En effet, c’est une foire de la photographie, un événement qui réunit des galléries de photographie avec des collectionneurs. Cet événement est consideré comme professionnel et est orienté en premire temps à ceux qui collectionnent les photographies et les aiment, ce qui, bien sûr, ne diminue pas le niveau de l’intérêt de grand public.

Quelle est la proportion entre les galléries russes et etrangères parmi les participants ?

Le Salon est spécialisé en exposition en Russie des meilleurs examplaires de la photographie mondiale, c’est pour cela que deux tiers des participants sont représentés pas des galléries etrangères et une tiers par celles de Russie.

Quels expositions sont présentés par des galléries et qu’est-ce que c’est qu’un projet spécial dans le cadre de Salon ?

Une singularité de Salon photographique de Moscou est la liberté complète, donnée aux participants dans leurs choix des ouvrages pour l’exposition et la décoration du stand. On admet et une série des ouvrages d’un auteur et une exposition mixte sans aucun système. Dans ce point là il n’y a pas de limitations des organisateurs.

Un projet spécial – c’est une exposition des photographies sur un sujét particulier, représentée au Salon par des collections privées des photographies. Ce projet est preparée par un curateur invité et, d’une certaine manière, reflète le sujét de l’exposition de la foire.